Comment choisir son gazon ?

Questions-réponses - Le 19 septembre 2019


Caluire-et-Cuire. Réaménagement de la place Gutemberg. © Les Victoires du Paysage / VAL'HOR

Les surfaces enherbées : gazons, pelouses fleuries, prairies de fauche, jouent un rôle dans l’agrément et le rafraîchissement de la ville. Afin de jouer pleinement ce rôle, elles doivent être adaptées aux utilisations prévues et aux situations.

Pour les gazons

Le choix des semis doit s’effectuer en fonction des types d’usages, dans le respect des règles professionnelles. Il est recommandé de privilégier des mélanges de graminées résistantes à la sécheresse (ex : les fétuques) et à croissance lente pour limiter le nombre de tontes. En fonction des usages (ornement, agrément, sport) l’équilibre des compositions végétales varie.

Le parc de Gisors (27). © VAL’HOR

Les pelouses et gazons fleuris

Ce sont des végétaux pouvant être tondus, de manière espacée, mais favorisant une diversité floristique et la présence de plantes à fleurs. Les mélanges varient entre 5 et 30% de plantes à fleurs.
Exemples :  des petites espèces comme des pâquerettes, du trèfle rampant, de la brunelle, des séneçons, des centaurées…

Les prairies naturelles de fauche

Elles sont généralement composées de graminées adaptées à des fauches tardives. Les mélanges d’espèces sont à rechercher en se basant sur des espèces des prairies naturelles déjà existantes ou encore des espèces présentes en bord de routes et de talus.


Les jachères ou prairies fleuries

Il s’agit de mélanges du commerce composés quasiment exclusivement de plantes à fleurs annuelles et bisannuelles. Leur avantage est avant tout esthétique, bien que le caractère local et l’intérêt écologique restent limités.
Le parc de Gisors (27). © VAL’HOR.

Ressource & approvisionnement

« Trois critères sont à retenir pour choisir la bonne formule, celle qui vous assurera un entretien facile, souligne Jean-Marc Lecourt, président de la Société française des gazons (SFG). Elle doit permettre :
1- une installation rapide au départ,
2- une très bonne densité, ainsi que
3- une résistance satisfaisante aux stress (piétinement, sécheresse, etc.). »

Les gazons labellisés répondent précisément à ces trois critères. « Ils offrent la garantie de bénéficier, pour l’usage recherché, des meilleures associations avec les variétés les plus performantes, sélectionnées à partir des listes du catalogue officiel français des variétés », précise Jean-Marc Lecourt.
Ces produits, disponibles pour les particuliers comme pour les collectivités, portent le label Rouge ou le label Écodurable. Leur surcoût est toujours largement compensé par la durée de vie des graminées et la faiblesse des dépenses d’entretien*.
La fourniture des semences ne pose pas de difficulté pour la plupart des espèces qui se retrouvent dans les catalogues de pépiniéristes et semenciers.

Guide pratique UNEP



Pour en savoir plus, voir le « Guide pratique UNEP : Solutions alternatives pour une gestion durable des espaces végétalisés »







* Source : GNIS.