« Nous avons transformé un axe routier en boulevard urbain »

Guy Marchant, 1er adjoint au maire chargé de l’urbanisme et du développement économique de Valenciennes (59)
Point de vue - Le 01 octobre 2019


Guy Marchant, 1er adjoint au maire chargé de l’urbanisme et du développement économique de Valenciennes (59), revient sur la requalification de l’entrée de ville.

«Guy Marchant. © Étienne Lizambard Depuis 2005, la Ville de Valenciennes a entrepris la requalification, à présent terminée, d’une bretelle autoroutière stratégique connectée sur l’axe Paris-Bruxelles : le boulevard Pompidou. L’objectif : transformer cet axe routier en un véritable boulevard urbain, à même de créer du lien entre plusieurs quartiers cloisonnés au sein de Valenciennes et de Marly. Parmi les leviers mis en œuvre, le projet paysager a donc intégré des passerelles reliant les deux rives résidentielles. Cela a notamment permis aux habitants situés d’un côté de l’axe d’accéder au tramway. Plus largement, la limitation de vitesse abaissée de 110 à 50 km/h et l’aménagement de nombreux espaces verts ont fait de cette zone un lieu de vie et de détente. Piétons et cyclistes y circulent désormais en toute sécurité. Ce nouveau cadre a suscité l’implantation de nombreux commerces, d’infrastructures de divertissement et d’entreprises, engendrant la création de plusieurs centaines d’emplois. Forte de cette première expérience positive, la mairie réitère cette année une opération de recouture urbaine similaire sur la portion autoroutière au nord de la ville. »


Guy Marchant. © Étienne Lizambard

A lire aussi
« Revitaliser nos centres villes avec la contribution des professionnels du paysage et du végétal » Rollon Mouchel-Blaisot, directeur du programme national « Action cœur de ville » Point de vue - Le 20 août 2019
Le rôle de VA'HOR, les professionnels du paysage et du végétal Benoit GANEM, Président de l'Interprofession VAL'HOR Point de vue - Le 30 novembre -1
« Des jardins familiaux à la reconquête d’un quartier transformé et apaisé » Patrice Lafargue, directeur des études et des espaces publics à la ville de Perpignan (66) Point de vue - Le 14 février 2020